Guitare Maison

La “Casa de la guitara”, batisse du 18eme siècle située dans le centre historique de seville, e plein quartier de Santa Cruz “La Juderia” (I’ancienne ville juive).

Centre culturel de famenco fondé par le guitarriste Jose Luis Postigo, artiste reconnu depuis plus de 45 ans triomphant dans le monde du spectacle flamenco et rècompensé par les plus grands prix nationaux. En Solo ou accompagnant les plus grandes voix du flamenco, Jose Luis Postigo a fait de la guitare et de son amour pour cet instrument, sa vie et nous offre une collection de guitares antiques du 19eme siècle unique en son genre.
En d’austres termes, c’est la possibilité de nous rapprocher de la guitare et du flamenco depuis une vision authentuque, diffèrente et expérimenté.
La guitare, le chant et la danse interprétés par de jeunes figures du flamenco.

José Luis Postigo Guerra, né à Séville en 1950, dans la rue San Juan de Dios du quartier de Nervion, a ensuite déménagé avec sa famille dans le quartier de Amate où son père y tenait une taverne. Et c’est là, parmi les fans de flamenco et les clients que se développa sa vocation pour le flamenco. Il s’éveilla à l’art à travers la danse, et exerça en tant que danseur pendant dix ans, d’abord comme un passe temps, puis en tant que professionnel, mais ce fut l’appel de l’univers magique de la guitare flamenca qui le décida à changer le cours de son orientation artistique.

El Maestro Antonio Osuna dans la rue San Bernardo, fut celui qui lui fît connaître ses premières notes et qui lui fit prendre le chemin de l’apprentissage de la guitare. il a été fidéle au Maestro, qui a toujours été son guide et son étoile et il parle toujours de lui avec beaucoup d’affection avec la gratitude d’un bon disciple. A cette date ont également assisté aux classes de guitare, Manolo Franco, Quique Paredes, Mendiola, etc… Amoureux de sa profession, José Luis abrite l’une des plus belles collections de guitares de flamenco qui font l’admiration de toute la corporation professionnelle. Avec elles, il a parcouru le monde entier dans les meilleures groupes et toujours avec les plus grands noms du flamenco.

Il conserve parmi ses meilleurs souvenirs, sa performance spéciale accompagnant Antonio Mairena dans la salle la plus noble de la Mairie de Séville pour la nomination du Maestro de los Alcores comme fils adoptif de Séville.

Il a enregistré plus de 60 albums avec des chanteurs comme Miguel Vargas, José de la Tomasa, Fernanda et Bernarda, Antonio Núñez “El chocolate”, Juana la del Revuelo, Jose Merce, Naranjito de Triana, El Chozas, Le Paquiro, Calixto Sanchez, El Cabrero, Rocio Segura, etc.

Il accompagne habituellement des chanteurs de première ligné.

Il a joué pour les plus grandes figures de la danse, Pilar Lopez, Rosario et Antonio “El Bailarin”, Farruco, Cristina Hoyos, Matilde Coral, Trini Espana, etc. En tant que guitariste, il a eu le grand avantage de dominer le «la mesure, le rythme» de par ses origines en tant que danseur. Toutefois, José Luis n’a pas seulement un penchant pour une carriere de guitariste dans l’histoire du flamenco mais ressent aussi un grand întérêt pour accompagner les nouvelles valeurs qui débutent sur le chemin du chant et de la danse. Sa vocation éducative est complémentaire à son savoir-faire dans l’accompagnement à la guitare. Il est administrateur de la Fundación Cristina Heeren, une entité créée pour l’étude et la préservation de l’art du Flamenco.

Il détient le Prix National de Cordoba “Manolo de Huelva” (1983) d’accompagnement et danse, le prix de la “catedral de la flamencologia” de Jerez de la Frontera et d’innombrables récompenses de clubs de flamenco, pour son savoir-faire, son altruisme et sa générosité avec les institutions et les fans. La Peña “Miguel Vargas de Paradas” lui dédia en 1997 sa 7eme Semaine Culturelle Flamenca et La Peña Flamenca “La Solea” parrainé par le service culturel de l’Exmo. Mairie de Palma del Rio, sa Semaine Culturelle Flamenca 2001.

Mais assurément, la distinction et la reconnaissance qui lui on été rendues en cette année 2007, La Pena de “El Chozas”, à l’occasion de la quatorzième Semaine Culturelle Flamenca, resteront à jamais gravées dans le coeur de Jose Luis.

Il se retrouve actuellement parmi les meilleurs guitaristes de flamenco.